Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Comme un battement de coeur, Sam Olzy

Publié le par Jojotte

Comme un battement de coeur, Sam Olzy

Commencé le 22 août 2016, terminé le 22 août 2016!

L'histoire: Suite à une rave, Lena se réveille un matin dans un entrepôt. Alors qu'elle veut rentrer chez elle, elle trouve une jeune femme qui lui ressemble dans l'appartement, qui prétend être chez elle. Sa voisine ne la reconnait plus, pas plus que sa meilleure amie ou que sa mère... Pour comprendre ce qui lui arrive, Lena décide de faire des recherches sur internet, utilisant pour cela la session d'un jeune étudiant: Isaac.

La plume: Le livre est court et se divise en plusieurs chapitres. Ce livre est un véritable dictionnaire des synonymes: "s'élancent, s'envolent, s'élèvent", "un tas de ruines, un amas de poussière, un flot de désolation", "pour faire demi-tour. Pour fuir. Retourner en arrière.", "dimension inédite, interdite, insolite", "germer, grandir, prendre vie", "curiosité avide, dévorante, insatiable", "surmenée, exténuée, déphasée", "l'envahir, l'investir, l'assaillir", "nerveux, anxieux, soucieux".Il y a les formes redondantes du style: "Ici on ne respire pas, on étouffe. Ici on ne reste pas, on détale. Ici on ne vit pas, on meurt". On aime ou on n'aime pas!
Quelques fautes apparaissent: encore un auteur qui confond la terminaison "RAIS" du conditionnel avec le "RAI" du futur, jusque dans les remerciements! Un magnifique "l'orchestre clandestin qui ne respectENT pas les temps"!!!
Et puis il y a cette manie de parler de "lippes" au lieu de "lèvres" à chaque fois!

Mon avis: Trop d'exemples de synonymes dans mon commentaire? Alors ne lisez pas ce livre car c'est comme ça à chaque page! Comme si après son premier jet, l'auteur s'était dit "Tiens, je vais relire et tâcher de mettre plein de synonymes partout, au moins une fois par page", si ce n'est plus... et c'est loooooooourd, redondant, répétitif... J'ai trouvé cela saoulant, énervant, gonflant (et oui, à ce jeu-là, tout le monde peut participer!)... En ce qui concerne le dénouement, je dirais deux choses: 1) quand on y arrive, on se dit soit "aaaaaaaaaaah, OK!!!!", soit "je m'en doutais", 2) je l'ai trouvé un peu léger. Si l'auteur a prévu une suite, je veux bien mais sinon, je trouve dommage qu'il n'y ait pas de "dénouement au dénouement"...
En bref, l'histoire est sympa, il y a du rythme, mais le contenu prend trop une forme poétique (j'ai quand même bien aimé: "Le silence est complice. Le silence est supplice.") et la fin est bâclée.

Commenter cet article