Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sans faille, Vanlentin Musso

Publié le par Jojotte

Sans faille, Vanlentin Musso
Commencé le 15 janvier 2017, terminé le 19 janvier 2017.

L'histoire: Théo, accompagné de Dorothée, ainsi que David, accompagné de Juliette, se rendent dans les Pyrénées afin de faire une randonnée sur trois jours. Sur place, ils retrouvent Romuald, qu'ils n'ont pas vu depuis le début de leurs études. Après une première nuit dans un chalet somptueux, ils partent tous les cinq, équipés de leurs sacs à dos. Rapidement, les problèmes surgissent: brouilles entre les personnages, erreur de trajet dû à l'absence de carte, intempérie, maladie... mais cela ne fait que commencer: les ennuis vont crescendo.

La plume: Le livre alterne les chapitres au moment présent dans les Pyrénées (racontés par un oeil extérieur) et les chapitres sur le passé des personnages, au moment où ils se fréquentaient (racontés sous forme de tutoiement envers Romuald).
La plume se lit globalement facilement mais préférez la lecture sur liseuse afin de pouvoir utiliser le dictionnaire car l'auteur a régulièrement recours à des mots peu usités, tels que: palimpseste, conneau, dolichocéphale, algarade, coruscante, spumescent, lapidifié, fuligineux, valétudinaire, falote ou encore spéculaire: rien que ça (et je ne les ai pas tous relevés!)!
Que je rassure celles et ceux qui n'ont pas de liseuse: l'emploi de ces mots ne gêne nullement la lecture, il est tout à fait possible de se plonger dans l'histoire sans dictionnaire sous le coude, mais par contre, il est intéressant de découvrir ces mots!

Mon avis: J'ai a-do-ré! C'est le deuxième livre que je lis de cet auteur (voir ici: http://jojotte.over-blog.com/2016/10/les-cendres-froides-valentin-musso.html ) et je ne compte pas m'arrêter là: je suis fan! Sa plume se lit facilement, avec ce petit plus qui est le vocabulaire plutôt évolué et son style me fait penser un peu à du Karine Giébel: la tension monte progressivement et il y a une fin totalement inattendue! Bon alors là, petit bémol: je n'ai pas aimé la fin... L'auteur l'amène un peu comme un cheveu sur la soupe: à un moment, il change la "trajectoire" de l'histoire, on se sent un peu perdu, on se demande où il veut en venir, jusque là rien de gênant (juste un peu déstabilisant) puis il y a ce dernier chapitre que j'ai trouvé dommage: ça me gâche un peu toute l'histoire, j'aurais aimé une autre fin. Mais bon, je suis néanmoins contente quand je trouve une fin inattendue: le plaisir de la lecture jusqu'au bout!
Un livre que je conseille aux adeptes de Karine Giébel par exemple!

Commenter cet article